Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 août 2011 1 22 /08 /août /2011 15:05

 

Quoi que un peu déçue par Firmin, j'avais trouvé l'idée du roman originale et le style de cet ancien professeur, qui par la suite a exercé toutes sortes de métiers (réparateur de vélos, charpentier, pêcheur ou imprimeur...) intéressant.

 

 

Cette fois-ci, j'ai simplemnt lu avec joie les aventures de cet antihéros, Andrew Whittaker, qui tente de sauver du naufrage une minable revue littéraire d'avant-garde dont il est le fondateur et rédacteur en chef, tout en jouant le rôle de Syndic. La référence au paresseux - l'animal - est grand moment du roman - un roman épistolaire dans lequel Andrew contacte de nombreuses personnes aussi diverses que sa soeur, des personnalités du domaine culturel, auteurs ou locataires employant un style parfois fort improbable - il s'épanche à n'en plus finir...


 On retrouve dans ce roman les thèmes de prédilection de l'auteur - solitude, déchéance, ironie et coups du sort - mais avec un humour que j'ai fort apprécié. La construction du livre, de par le fait qu'il s'agisse d'un roman épistolaire, permet également une lecture rapide avec un rythme plutôt rapide.coupdecoeur.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by chatdunet - dans ..littérature
commenter cet article

commentaires

soakette la sardine 23/08/2011 12:44


je le rajoute à ma liste de livres à lire (-;